Un bruissement de volupté, C. Brumachon


Le 13 Avril prochain, le directeur du Centre National Chorégraphique de Nantes, Claude Brumachon présentera son nouvel opus au titre évocateur des tentations et plaisirs des sens: « Un bruissement de volupté« .

C. Brumachon, bruissement de volupté

Voilà plus de 20 ans que je ne l’ai pas vu sur scène, la dernière pièce étant une représentation à Saint Brieuc vers 1988. J’ai appris pas plus tard qu’ hier soir, avec ma prof et chorégraphe Ellen Houellier que Claude Brumachon est l’un des rares chorégraphes dont les pièces sont désormais retranscrites par écrit: on écrit la musique à travers des partitions, certes, mais comment écrit-on une variation ? Depuis peu, des « notateurs » s’en chargent par le biais d’un langage codé  (le système Laban) servant à écrire la danse et donc garder une trace écrite d’un répertoire,  à des fins d’analyse (projet artistique, code des émotions du chorégraphe …)  et de reconstruction. Seuls quelques chorégraphes ont le privilège de voir leur créations artistiques écrites.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s