Le Corbusier et Tolix !


Le Corbusier ... ce visionnaire urbaniste, architecte, designer et artiste du 20 eme siècle !

Souvenez vous que plusieurs de ses réalisations figurent au patrimoine mondial de l’UNESCO. Sans être un architecte hors pair d’un point de vue esthétique (les nantais connaissent la cité radieuse de Rezé), il développe dans les années 30 à 50 une théorie de l’architecture moderne fondée principalement sur le bien être et le bonheur des habitants (« La maison est une machine à habiter, mais aussi le temple de la famille. »).

Grand puriste, parfois agitateur dogmatique, ses créations émanent d’une réflexion sur l’urbanisme sur la manière d’habiter, allant jusque s’intéresser au mobilier.
Ce Charles- Edward Jeanneret-Gris (de son vrai nom) collabore avec Thonet, se nourrit également des arts plastiques, rencontrant G. Braque, G. Klimt, P. Picasso ou F. Léger, fondateurs du cubisme.

Alors quel est ce lien avec la société bourguignone TOLIX ?

Ce que l’on sait peut être moins, c’est que le Corbusier s’était aussi interessé aux couleurs des objets.
Dans le cadre de sa polychromie architecturale, qui reste l’un de ses plus grands chefs d’oeuvre, Le Corbusier met au point un « claviers de couleurs » (une palette de 63 nuances) reposant sur le postulat, novateur pour l’époque, selon lequel chacun d’entre nous, selon sa personnalité, »se reconnaît soi-même en reconnaissant ses couleurs »…
La couleur devient cet élément capital qui modifie l’espace, classifie les objets et interagit avec notre sensibilité.
C’est peut être cette spécificité qui prend en considération une réflexion riche sur l’urbanisme moderne qui caractérisent l’oeuvre de cet homme : l’art d’habiter, la forme et les couleurs des objets, la perception des sensibilités et émotions…
Une approche transversale incluant l’architecture, la psychologie sur les valeurs humaines et les Arts.

A la redécouverte de l’oeuvre de Le Corbusier, Tolix présente ainsi les nouvelles nuances issues de cette palette de couleurs, en partenariat sous licence exclusive avec les « Couleurs suisse », société internationale garante de l’héritage de Le Corbusier. Du rouge, du bleu, du gris et du jaune vif, à la finition mate, qui, associées entre elles, réhabilitent une touche rétro-pop et qui sied à merveille au style vintage des non moins célèbres chaises A de Tolix !
A découvrir dès maintenant ici
tolix et le corbusier-_les 4 chaises A
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s