La Biennale de Venise, Sylvie Guillem: 6000 miles away


Exposition internationnale d’Art contemporain, La Biennale de Venise est le lieu prestigieux où se cotoient Danse, Cinéma, Arts, Musique, Architecture. En juin 2012 Sylvie Guillem présentait 6000 miles away (by Sadler’s Wells London  & Sylvie Guillem): une beauté à l’état pur, une danseuse qui incarne la puissance et la fragilité, une icône au sommet de son Art ! Collaborant avec les plus grands chorégraphes, William Forsythe (aussi présent à la Biennale), Mats Ek (avec qui j’ai eu la chance de pouvoir suivre un stage dans les années 80), Maurice Béjart, …  Une légende, sûrement la plus belle danseuse de son temps, un corps travaillé dans toute la rigueur exigé par cet Art, une gestuelle idéale et exemplaire, une expressivité subjugante qui, plus que toute autres danseuses, me touche particulièrement. Regardez là dans « 6000 Miles Away« , sa puissance et sa grâce sont l’incarnation du summum ! Une pièce en trois actes, hommage aux victimes du Tsunami du Japon: Rearray, avec S. Guillem et l’étoile de la Scala de Milan, Massimo Muru dans un jeu d’ombes et de lumière, suivie de 27’52’ (avec Aurélie Cayla et Lukas Timulak), puis le jeu inquiétant du regard, les mouvements décomposés des bras et des jambes, saccadés, un va et vient entre la scène et le public dans une douce folie (!) de S. Guillem en solo, dans Bye (chorégraphie de Mats Ek).

Rearray, ur une musique de David Morrow.

6000 miles away

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s