Pina Bausch


Je me suis interessée au travail de Pina Bausch lorsque, adolescente je mangeais la danse à pleine dents, dévorant les actualités de cet Art au travers des magasines spécialisés. Pina, ou la muse de la danse-théatralisé. Allemande, visage sec mais empreint d’une grande douceur. Créative et très personnelle. Son travail s’imprègne des codes du théatre; elle danse, parle ou fait parler, les mouvements sont saccadés, parfois répétitifs, les bras et les mains « racontent » et dansent, un langage induisant une communication entre les hommes et les femmes. Signature de cette chorégraphe qui peut sembler somme toute pessimiste dans cette écriture singulière. Un style incomparable d’où se dégage des émotions de solitude, de froideur, de peur ou de joie. Un opéra psychologique animé par une pluralité de danseurs interagissant sur la scène. Les robes soyeuses et longues des femmes virevoltent, le buste long, les cheveux s’envolent au vent. Pina… Pina Bausch !

Dansez, dansez … sinon nous sommes perdus ! Pina Bausch.

Voici la bande annonce du fim de Wim Wenders sur Pina (sorti en 2011), que je possède.

et: Vollmond de Pina bausch

ou avec Lilies of the valley (très beau !) sur une musique de Jun Miyake.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Pina Bausch »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s