Geek or not Geek


Plus de joujous numériques …D’aucun ne semble capable de l’imaginer, n’est-ce-pas ?

Alors voilà ce que cela pourrait donner si l’on nous enlevait ce qui, sûrement, a transformer notre vie ces quelques dernières années: la vie sans smartphone, ni mails, ni spam, ni iTune, ni facebook, ni Tumblr, ….

Publicités

7 réflexions au sujet de « Geek or not Geek »

  1. Trop drôle ta vidéo 😀
    Cela fait réfléchir à quel point nous sommes devenus dépendants de toutes ces technologies qui certes, nous facilitent la vie mais nous prennent tant de temps

    • Oui, et le plus étrange c’est que bien souvent ces « actes en ligne » du tout numérique sont intransposables dans la vie « réelle »: comment donner du sens à l’envoi et la reception de mails, le tchat, le spam, les mises à jour, …? Ils n’ont de sens que dans ce monde virtuel.

  2. Il y a enormement de similitude entre les deux mondes : Je suis souvent amener à expliquer, à dédramatiser, et à briser la timidité des surfeurs novices, et pour cela je leur dis que le monde virtuel et le monde reel sont semblable ; le medium change, mais notre comportement doit etre le meme dans les deux mondes. Ainsi les précautions que l’on prend face au danger de la vie reel doivent etre les meme dans la « vie » virtuelle: precaution de langage, de ce que l’on montre de soi, connaissance des endroits interlopes potentiellement dangereuxet des personnes que l’on rencontre.

    • Merci Fifi pour ta contribution. J’ai bien saisie, je crois, ton analyse sur ces 2 mondes. Sauf que tu parles selon moi d’une transposition sur la forme ou sur les conséquences des actions sur internet ( principes de précaution quant au danger potentiel…). Moi je parlais d’une transposition de ces états de fait qui n’ont aucun aspect réel dans le monde non virtuel. Et justement puisqu’il s’agit d’une virtualité de nos actions, spécifique au monde numérique.

    • Un exemple tout simple: twitter n’est pas transposable dans la vie réelle …, n’est-ce-pas ?

  3. les images du film montrent avec dérision que la technologie ne peux pas être remplacée. Pour reprendre l’exemple de twitter, on peut imaginer que lorsque l’on émet un tweet, on fait la meme chose que le crieur de rue à une autre époque, certain l’écoute et répète l’info, d’autre l’entende sans rien retenir, d’autre encore ignore le crieur. Le but est le même : diffuser une info. La technologie permet à beaucoup de monde d’etre un crieur, et à encore plus de monde de les ecouter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s