Le Nid – vue panoramique


Il est des soirs où l’on a envie de s’en prendre plein la vue !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avec ma progéniture nous déambulons dans cette douce soirée d’été au travers des rues de Nantes, que je croyais désertée en ce mois d’août mais qui, pourtant, s’anime deci-delà de populations regroupées dans les points forts du voyage de Nantes, se délassant autour d’un verre dans les lumières de la ville. L’ile de Nantes, sa plage devant les quais, le canal St Félix, Quai de Versailles … difficile d’accéder jusque notre point de chute, les nombreux travaux transformant le centre nous barrant systématiquement la route.

Elle est là, devant nous, la tour de Bretagne, au coucher du soleil. La cage en métal monte les 32 étages et nous y sommes. Le Nid. Ambiance moderne, où le noir flirte avec le blanc comme un univers d’hitchcock. Justement, l’oiseau est là, cet immense bec rouge reposant sur le sol dès qu’on entre dans le nid. Ne pas toucher. Regarder mais sans plus. L’ambiance n’est pas à la hauteur de mes espérances. Certes une déco pensée, sièges et bar évoquant l’oeuf cassé de cet oiseau affalé sur son flanc à même le sol. seules les affiches illuminées sur les murs noirs attirent mon regard: des clins d’oeil à quelques « momuments » de notre ville, sous un trait simplement dessiné et à l’esprit vintage (l’usine Lu, …).

Cependant, alors que nous sortons sur la coursive, laquelle se pare de grillages tout le long des baies vitrées du Nid, la vue à 360° sur l’agglomération me rend le sourire et me fait appuyer sur la gachette (celle de mon Nikon !) : dans les lumières de la ville, chaque bâtiment, avenue, artère, semble venir s’accrocher comme une racine à notre tour en haut de laquelle nous admirons le panoramique. La cathédrale, les anneaux de Buren, les pistes de l’aéroport, …une ville entrevue sous un angle inhabituel qui brille de mille feux. Malgré une différence de hauteur incontestable (144 mètres, 32 étages contre 266 mètres, 70 étages !), je ne puis m’empêcher de retrouver ce doux souvenir de la vue déroutante que m’offrait un jour celle du Rockefeller center à NY.

Hier c’est l’horizon bleuté qui caressait mes yeux, « avant-hier » l’insolence des toits des grattes-ciel !

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le Nid – vue panoramique »

  1. C’est un jeu, une photo pirate s’est glissée dans le diaporama 😉
    C’est sûr que la vue sur NY doit être un peu différente, j’aime aussi bcp de « nid » et sa vue

    chaleureusement

    • Merci Frédéric ! Et je suis allée faire un tour sur ton site; voilà ce qui m’a plu:
      « Sous l’arbre on pose le coussin, sur le coussin on pose le corps, sur le corps on pose l’esprit, mais sur l’esprit que pose-t-on ? » (Eric Rommeluère).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s