Presque Tout Sinon Rien – Cie Gilschamber


De la compagnie Gilschamber, la pièce « Presque tout sinon rien » est une explosion des genres et des styles comme je les aime:

Les artistes participants viennent d’univers variés (classique, hip hop, contemporain, jazz…) avec notamment Annabelle Loiseau qui a également dansé pour la compagnie « Chute libre » (dans un registre plus hip hop). Sur une musique conjuguant électro et classique cette chorégraphie n’est pas sans évoquer l’une des sublimes chorégraphies de M. Béjart, Le Sacre du Printemps, dont elle utilise la musique: une gestuelle donnant encore plus de force à une partition musicale déjà bien dense sur un Stravinsky puissant.

Une belle découverte, donc, que ce métissage des danseurs, orchestré par un chorégraphe breton. Comme quoi, ici encore, la création est toujours un élan du coeur, quelles que soient les origines ou parcours artistiques mis en jeu. Une transversalité des compétences au service de la création. Et c’est tout bon !

« Est-il nécessaire de parler la même langue pour construire ? Je reste convaincu de la possibilité d’aboutir à une création haute en couleur et pleine d’émotions, grâce à l’indulgence, à l’humilité et à l’intelligence des coeurs. »

Gilles Schamber, chorégraphe.

http://www.dailymotion.com/video/xxqow6_presque-tout-sinon-rien_creation

Publicités

Une réflexion au sujet de « Presque Tout Sinon Rien – Cie Gilschamber »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s