Couleurs improbables


poeme couleurs improbables

Couleurs Improbables

Couleurs Improbables

Bleues comme les herbes folles,

Je traverse les prairies anthracites,

Blanche comme la terre qui se moque,

Je saisis l’orange amer d’une pluie.

Sous la lumière bleue d’un temps perdu,

L’ocre et le rouge annoncent l’impalpable,

L’acajou se perd ou se gagne en mue,

Amalgame daltonien de couleurs improbables.

ninie la bulle

(en écoutant: Shine ou you crazy Diamond, Pink Floyd):

Threatened by shadows at night

And exposed in the light

Shine on you crazy diamond

 Well you wore out your welcome

With random precision

Rode on the steel breeze

Come on you raver, you seer of visions

Come on you painter, you piper, you prisoner, and shine !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s