Concert Asaf Avidan


Asaf Avidan, Cri de l’Ange ?

sans-titre

Un cri, c’est certain. Hier soir j’étais au RdV, concert au zénith. Un agréable moment musical mais une petite déception…je m’attendais à un Live bien plus surprenant, avec des arrangements pêchus, plus tenaces, ceux qui vous font redécouvrir un titre avec la gomme du Live, vous ouvrant vers d’autres espaces … le titre « shades of sad » a été trop « popisé » …dénaturant (à mon goût) les premières notes qui caressent subtilement les sons arabisants. Bon, rien de bien mèchant cependant … Juste un ressenti subjectif. Un Asaf sympa avec son public, aimant raconter des anecdotes ou quelques histoires, un Asaf très, très, bavard (en anglais), flirtant avec le « parler trop longtemps casse le morceaux à venir » …une voix atypique, et il en joue avec humour, poussant quelques notes rageuses aigues, déraillant tout en restant dans le rail du son harmonieux… en défendant son dernier album « Different pulses« .

billet du 19 aout

Cri de l’ange

Un premier EP en solo en 2006 dans lequel il évoque un coeur déchiré par l’amour (Now That You Are Leaving). The Mojos est le nom de son groupe avec lequel il poursuit ses tournées à grand succès. Revenant en ce début d’année en solo, il se produit pour son dernier album « Different pulses« : …un concert bientôt à Nantes !

Une voix rauque et partant dans l’aigue, assez eraillée rappellant celle de Janis Joplin, des compositions sublimes et thématiques comme je les aime. Un univers folk, pop, rock, jouant sur tous les fronts et surtout celui de la profondeur.

Ame sensible et coeur remplit par cet opus vous attrapant tel un aimant. Que dire d’autre ? Rien sans doute…  je me plonge dans ce titre évocateur pour cet artiste israélien évoquant le conflit israelo-palestinien.

The Disciple (ici en Live: un bijou !)

Cry ! Oh angel cry Your favorite disciple is tearing out his eyes

All the things these eyes have seen, this time they’ve really crossed the line I think I’ll pack up all my shit and cross to Palestine

Strip down all my clothes, I’m gonna run into the wild Leave you with my bitter wounds, leave you with my pride

Cry! Oh angel cry Your favorite disciple is tearing out his eyes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s