L’imprimante 3D , la Fab Add !


La « Fab Add » en vedette

Encore une p’tite révolution dans le paysage du tout numérique ! Imaginez que vous ayez envie de fabriquer le clône (plastique) de votre amoureux … histoire de l’exposer avec fierté sur votre étagère. Ca ne devrait pas poser trop de soucis avec l’arrivée de La machine (peut être pas du siècle, mais quand même), celle que vous pourrez bientôt commander par le Père Nöel !

« Internet a changé le monde dans les années 90. Le monde se prépare à changer à nouveau. » (slogan du salon 3D Printshow)

Je regardais il y a quelques jours un reportage sur un homme passionné de maquettes navales. Après avoir fabriqué de petites pièces en bois avec de l’huile de coude et beaucoup…beaucoup de son temps, le voilà ravi d’utiliser la fabrication Additive (Fab Add :-)): en quelques minutes, son imprimante 3D lui fabrique les petits éléments nécessaires pour ses maquettes !

Vous prenez une photo d’un objet que vous transférez à un logiciel magique (ou via un site), lequel travaille avec tout son coeur pour réaliser un plan 3D de votre objet. Il ne vous reste plus qu’à transmettre ce plan tridimensionnel à votre imprimante (3D) qui concevra cet objet pour vous. Un prototypage en un tour de main, encore plus simple que de réaliser un gâteau au chocolat (enfin, à voir …)

Bref, une nouvelle (grande) révolution qui pourrait bien se démocratiser en un temps record. Il y a 5 ou 6 ans une personne de mon entourage commençait à se former sur cette « grosse boîte » magique. A l’époque, c’était à mes yeux quelque chose de l’ordre de la science-fiction; comme quoi, on s’habitue relativement vite aux nouveaux concepts des chambardements numériques ! D’autant que non seulement ce procédé permet la reproduction d’objets réels mais aussi celui sortant tout droit de votre imagination. Il deviendra donc possible de créer soi-même des objets dont nous serons les designers !

Et si j’ai bien tout compris, il semblerait que Lady Gaga et l’une de ses belles tenues soit déjà clonée imprimée en 3D …j’ imagine les fils de résine se superposant (ou la poudre plastique couche par couche) jusqu’à donner le résultat final ! Hormis le fait que la 3D fait parler des stars …, elle pourrait bien révolutionner un tas de méthodes de travail et chambouler notre quotidien.

Bref, je suis assez enjouée de ce nouveau mode de modélisation. En attendant de pouvoir l’expérimenter un jour…sait-on jamais !
Publicités

2 réflexions au sujet de « L’imprimante 3D , la Fab Add ! »

  1. Bonjour Ninie la Bulle . D’accord avec vous c’est une belle invention applicable finalement à plusieurs domaines dont l’art , domaine qui vous tient à coeur je crois comprendre.
    Dans l’art , il s’agit bien souvent de pièces unitaires et de très très faible volume , sans nécessairement en contrainte mécanique ou autres … L’art par l’imprimante 3D , qui lu cru !!!
    Toutefois cette technologie s’avère être une très forte avancée dans le monde industriel .Une technique de prototypage rapide supplémentaire , permettant ainsi de valider quelques fonctions du futur produit ( Environnement , style , exemple de fonctions mécaniques , etc .. ). Dans ce contexte il peut être un très bon support pour les bureaux d’études mais aussi pour les services marketing et commerciaux. La réalisation d’un démonstrateur peut être un atout majeur en phase de développement ou co développement du produit , en phase d’acquisition de projet . Un démonstrateur permet donc de montrer à son client ou prospect le produit dont il a besoin et ce à un coup très faible .Il peut convaincre l’interlocuteur de la pertinence des enjeux, de surcroît de récupérer une commande.Ils existe plusieurs process de prototypage rapide , celui ci présente l’avantage d’être peu couteux , et permet d’obtenir un rendu de pièce dans un délai très court. Un bémol toutefois . Je crois savoir que se procéder ne permet pas encore de réaliser toute les pièces en « Bonne matières » , je crois savoir aussi que de très grands groupes se penche sur ce sujet , et que pour le coup les enjeux sont colossaux ! Une très belle technologie donc qu’il conviendra de développer encore plus , d’autant qu’une imprimante 3 D pour un industriel est peu couteuse en investissement ou pour le moins un retour d’investissement peut se réaliser très rapidement en fonction du business . Juste un petit mots toutefois sur la modélisation … Je vous trouves très encourageante quant à la méthode du type  » Ya k , fo con » , càd YA KA sur la base d’une photos l’envoyer dans une moulinette qui par magie vous réalise un plan 3D ( Telle la cathédrale de Notre dame en puzzle 3D , que j’ai offert à mon petit l’an passé pour Noel ) … Hum , je crains néanmoins qu’il faille avoir un minimum de compétence sur un logiciel 3D , pour en sortir une définition numérique de votre produit , pour que enfin le fichier issu puisse être utiliser par l’imprimante 3D … C’est sûr il existe des systemes de modélisation relativement simple mais bon … Autre réflexion aussi , c’est que je crois savoir que les imprimant 3D n’accepte pas encore tout les formats de logiciel …Bien souvent il faut re mouliner les fichiers sources. … Enfin voilà , un vaste sujet , merci de l’avoir ouvert . ( Ps : Certains bureaux de poste vont s’équiper dans les prochains mois de ses imprimantes ( Dans le cadre de leur diversification de prestations de services ! Cool , enfin une Poste qui bouge !) Nul doute cher Ninie la Bulle que vous n’hésiterez plus à aller à la poste , en complément des lettres recommandées que vous recevrez , vous pourrez dans la foulée et dans les mêmes locaux vous imprimer une liasse de billets ainsi qu’une amulette.
    Au plaisir !

    • merci Serpico pour ce commentaire aiguisé de votre oeil d’industriel (responsable projet ..?). Quant à ma façon d’appréhender la méthodologie de la 3D (façon « Ya ka »), je suis consciente qu’il faille en amont utiliser des logiciels spécifiques mais pourtant ceux-ci ne seront pas aussi complexes que tu sembles le croire, la raison en est que bientôt l’imprimante 3D arrivera chez Mr lambda aussi simplement qu’il dispose aujourd’hui d’un scanner ou d’une webcam ou que sais-je encore. Le public s’accomode facilement des nouvelles technologies, je ne pense pas que celle-ci fasse exception. Bien sûr, dans le domaine industriel, peut être sera t’elle plus complexe en fonction justement des buts à atteindre. Mr lambda utilise une simple imprimante lorsque une société utilise par exemple un traceur.
      Quant à ses limites, pour le moment, concernant une fabrication exclusivement plastique ou résine, evidemment, il ne faut pas s’attendre à pouvoir modèliser tout ce dont on a envie. Son but n’est d’ailleurs sûrement pas celui-là. Il ne s’agit pas d’une machine à tout faire ! Les clônes dont je parle dans mon billet sont un clin d’oeil à une éventuelle possibilité de créer et reproduire ce qui, aujourd’hui, d’un point de vue prototypage, n’était pas encore possible; c’est donc un pas vers une modélisation possible, à l’échelle de « tout à chacun », et surtout un début de progrès substantiel autant dans le milieu industriel que chez Mr lambda :-).
      Je me demande si je pourrai réparer qqls bricoles avec ce procédé (je casse une petite pièce d’un objet, ….). mais c’est sûr que je serai davantage enjoué de créer quelques « bidouilles » ( et pas forcément une amulette) 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s