La tête dans les nuages


Est ce parcequ’il pleut, que la grisaille ambiante (atmosphérique) devient une denrée frisant l’excès de zèle au dessus de nos têtes, ou est-ce simplement parceque mon cerveau aime aussi se délecter d’images surréalistes, belles, poétiques, impressionnantes, que je m’interesse, là, à ces nuages qui pourtant sont les bêtes noires de notre quotidien, puisqu’ils sont indicateurs d’humidité et donc de morosité ..? Le ciel bleu, c’est tellement bien; pas une ombre de cumulus ou autres formes cotonneuse en suspens. Alors regardez plutôt, non plus la fonction ou les conditions de création de ces intrus dans notre ciel, mais leur esthétisme, leur forme inhabituelle qui les fait devenir beaux, impressionnants, étonnants … et pour un peu on les aimerait !

Comme quoi dès lors que l’objet sort des « cieux » battus, son authenticité remonte en surface et sa beauté naît à travers son caractère insolite ou atypique.

Pour observer certains d’entre eux, il vous faudra cependant être en altitude, ou loin du pôle, ou parfois dans des conditions atmosphériques bien spécifiques (tornades, orages, …).  Mais peu importe, levons les yeux, la beauté se trouve aussi au-dessus de nos tête !

Voici donc, le nuage mammatus:

mammatus

Les ondes du Kelvin-Helmholtz :

Kelvin-Helmholtz

L’impressionnant nuage lenticulaire :

nuage lenticulaire

Les poétiques nuages nacrés :

nuage nacré

ou, tel un rouleau, l’étonnant Arcus :

Arcus

Publicités

Une réflexion au sujet de « La tête dans les nuages »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s