Festival VIA 2014

Vidéo


Dommage que ce Festival Via soit si loin…  Si vous êtes dans l’est…

A regarder le teaser, les installations artistiques explorent des mondes de possibles, dont les limites sont sans cesse repoussées par les nouvelles technologies 🙂

Et, ce qui n’est pas pour me déplaire, Philippe Découflé participera à cette édition 2014, la danse caressant doucement le souffle prometteur des techniques numériques.

Festival VIA, Manège de Maubeuge & Mons, France et Belgique, du 13 au 23 Mars.

 

Publicités

L’imprimante 3D , la Fab Add !

En passant


La « Fab Add » en vedette

Encore une p’tite révolution dans le paysage du tout numérique ! Imaginez que vous ayez envie de fabriquer le clône (plastique) de votre amoureux … histoire de l’exposer avec fierté sur votre étagère. Ca ne devrait pas poser trop de soucis avec l’arrivée de La machine (peut être pas du siècle, mais quand même), celle que vous pourrez bientôt commander par le Père Nöel !

« Internet a changé le monde dans les années 90. Le monde se prépare à changer à nouveau. » (slogan du salon 3D Printshow)

Je regardais il y a quelques jours un reportage sur un homme passionné de maquettes navales. Après avoir fabriqué de petites pièces en bois avec de l’huile de coude et beaucoup…beaucoup de son temps, le voilà ravi d’utiliser la fabrication Additive (Fab Add :-)): en quelques minutes, son imprimante 3D lui fabrique les petits éléments nécessaires pour ses maquettes !

Vous prenez une photo d’un objet que vous transférez à un logiciel magique (ou via un site), lequel travaille avec tout son coeur pour réaliser un plan 3D de votre objet. Il ne vous reste plus qu’à transmettre ce plan tridimensionnel à votre imprimante (3D) qui concevra cet objet pour vous. Un prototypage en un tour de main, encore plus simple que de réaliser un gâteau au chocolat (enfin, à voir …)

Bref, une nouvelle (grande) révolution qui pourrait bien se démocratiser en un temps record. Il y a 5 ou 6 ans une personne de mon entourage commençait à se former sur cette « grosse boîte » magique. A l’époque, c’était à mes yeux quelque chose de l’ordre de la science-fiction; comme quoi, on s’habitue relativement vite aux nouveaux concepts des chambardements numériques ! D’autant que non seulement ce procédé permet la reproduction d’objets réels mais aussi celui sortant tout droit de votre imagination. Il deviendra donc possible de créer soi-même des objets dont nous serons les designers !

Et si j’ai bien tout compris, il semblerait que Lady Gaga et l’une de ses belles tenues soit déjà clonée imprimée en 3D …j’ imagine les fils de résine se superposant (ou la poudre plastique couche par couche) jusqu’à donner le résultat final ! Hormis le fait que la 3D fait parler des stars …, elle pourrait bien révolutionner un tas de méthodes de travail et chambouler notre quotidien.

Bref, je suis assez enjouée de ce nouveau mode de modélisation. En attendant de pouvoir l’expérimenter un jour…sait-on jamais !

Tweeter rapporte …des bonbons !


Rien que ça ! Molly, tu vas faire exploser le buzz …

Rappellez vous, l’élève modèle de petite école provinciale pouvait être récompensé par une belle image. La sagesse avait du bon ! Mais ça, c’était il y a longtemps ..!

Voici venu le temps d’être récompensé par la quantité de nos tweets (et retweet) ..!

La sagesse du bon écolier laisse place à celle du bon geek 🙂  Molly est là, tendres geeks !

Voilà de quoi nourrir (pas seulement les geeks !) les théories des psychosociologues …

Survoler Mars en 3D

En passant


Mars. Mystérieuse ? Pas tant que ça !

La planète qui fait parler d’elle et nous fait parler depuis des lustres est « visitée » par la sonde Mars Express depuis plus de 10 ans, laquelle a pu tourner des milliers de fois en orbite autour d’elle, relevant des infos topographiques. Cette vidéo surprend par la similitude du relief (qui pourrait bien être celui des « martiens »- mais l’heure n’est pas encore venue- ou pour le moins celle de la planète rouge) avec celui de notre Terre (des vallées, des montagnes …de 25000m d’altitude !, des cratères, de la glace…)

Voici la vidéo de l’Agence Spaciale Européenne dévoilant une planète rouge où l’on aimerait parfois poser les pieds, histoire de changer la couleur de l’horizon. Une Mars en 3D. N’empêche, c’est beau, non ?!

Et la lumière danse

En passant


Quand la lumière devient le binome du danseur !

Co-équipière du danseur Lucas Boirat (photographe et graphiste), la lumière vit et danse, comme animée par un mouvement humain. Des formes géométriques intéragissent et évoluent tout au long de la musique, sublimant les mouvements du danseur, travaillés dans la précision. Relation troublante et énigmatique entre l’homme et la lumière espiègle … Une relation humain-objet animé-espace, une expérience sensorielle.

Le numérique au service d’un Art, mais plus que ça, une création surréaliste et poétique.

« Nuance«  est un  travail de mise en scène par Marc-Antoine Locatelli qui explique: « J’ai imaginé un futur où l’image vivante musicale ne serait pas que pure fiction. Cette vie musicale graphique, instinctive, voire animale permettra alors à la danse non plus d’intervenir comme une simple illustration sonore, mais comme un réel moyen de création musicale. »

Film réalisé en capture vidéo 60 fps avec une caméra semi-pro (slow motion) et bien sûr un large zeste de motion graphic design sous After Effects.

Musique de “Ants” du DJ californien edIT.

Geek or not Geek

En passant


Plus de joujous numériques …D’aucun ne semble capable de l’imaginer, n’est-ce-pas ?

Alors voilà ce que cela pourrait donner si l’on nous enlevait ce qui, sûrement, a transformer notre vie ces quelques dernières années: la vie sans smartphone, ni mails, ni spam, ni iTune, ni facebook, ni Tumblr, ….

Humour – l’audiophile en perd ses oreilles …

En passant


Le numérique, le digital, le binaire, c’est so good ! Et d’ailleurs tout devient plus petit, un stockage de données incroyable dans de petites boites toujours plus petites, idéal pour le transport en mode nomade… Mais pour les geeks audiophiles, faut croire que les outils auditifs sont de plus en plus gros ! so class, so chic ! Un progrès inversement proportionnel entre le lecteur et le casque …

Merci à Fil pour cette photo !

photo

Le cloud poursuit sa course…

En passant


Actualités > Logiciels. Source: 01net

cloud

Adobe envoie sa Creative Suite sur le Cloud

Adobe, pionniers de la PAO avec Apple, a décidé de ne plus fournir sa Creative Suite sur des supports physiques. Ces logiciels seront accessibles par abonnement sur son Creative Cloud.

Adobe, l’éditeur, entre autres de Photophop et d’Acrobat, a décidé de prendre un virage important. Sa Creative Suite, qui se compose des plus populaires logiciels de créations graphiques (Photoshop, Illustrator, InDesign, Premiere Pro, After Effects, Flash et Dreamweaver) ne sera plus proposée sur supports physiques.

Adobe vient d’annoncer qu’elle sera désormais accessible sur le Creative Cloud et nécessitera de s’abonner pour y accéder. Les tarifs proposés vont d’une vingtaine d’euros par mois pour un logiciel à plus de 60 euros pour le pack complet.
S’ils veulent évoluer, les utilisateurs de ces outils, majoritairement des professionnels, n’auront pas le choix puisque seules les versions « Cloud » seront mises à jour. Lire la suite

Streaming : Google Play Al Access 

En passant


Google lance son service de musique en ligne

Par Les Echos | 15/05 | 12:09 | mis à jour à 20:07

  • Le nouveau service, baptisé « Google Play Al Access », sera disponible sur les appareils fonctionnant avec Android, le système d’exploitation mobile du géant de l’Internet. Il offrira un accès sur abonnement en combinant le catalogue de musique de Google avec la collection personnelle de l’utilisateur.
  • Google proposait déjà de la musique en ligne, à télécharger, mais il s’apprête à renforcer son offre avec un service de musique en ligne en streaming.Le nouveau service, baptisé «Google Play Al Access », sera disponible sur les appareils fonctionnant avec Android, le système d’exploitation mobile de Google. Il offrira un accès sur abonnement à l’équivalent d’une radio musicale en combinant le catalogue de musique du géant de l’internet avec la collection personnelle de l’utilisateur. « Je peux facilement transformer en station de radio tout ce que j’écoute sur All Access », a commenté Chris Yerga, un responsable de la division Android de Google, en présentant le nouveau service. « Cela permet d’explorer la radio sans règles ».
    Google aurait signé des accords de licence avec Universal Music et Sony Music Entertainment pour lancer ce concurrent à Spotify,  avance le site The Verge , citant des sources anonymes. Son service, accessible par abonnement, se déclinerait en deux versions, explique le site spécialisé : l’une associée à Google Play, son magasin en ligne de contenus, bâti sur le modèle de l’iTunes d’Apple, l’autre à YouTube, son site de vidéos. Ces accords avec Sony Music et Universal, qui comprennent notamment des artistes comme Rihanna et Bob Dylan, interviennent après celui passé au début de l’année avec Warner Music Group.

    De son côté, Apple ne serait pas en reste : il discuterait avec différents labels d’un service via abonnement qu’il proposerait sur iTunes, ont déclaré des sources à Reuters.

    Pas de Google Watch en démonstration

    Hormis cette présentation, la conférence des développeurs de Google s’annonce plutôt calme. « Nous n’avons pas beaucoup d’annonces de lancement de nouveaux produits ou système d’exploitation », a en  effet prévenu Sundar Pichai, le patron des divisions Chrome et Android, au magazine spécialisé Wired , qui le surnomme « le roi officieux de I/O ». Ce qui semblerait, a priori, exclure une  présentation d’une « smartwatch » signée Google , ce qui n’empêchera pas les  Google Glass d’être, elles, exhibées .

    Google a évoqué des annonces concernant la Google TV. Il pourrait aussi présenter une nouvelle version de son système d’exploitation Android, mais un « Jelly Bean » amélioré, et non la version 5.0 dite « Key Lime Pie », plutôt attendue pour l’automne. Le moteur devrait également dévoiler sa plate-forme communautaire de jeux en ligne, Google Play Games, des mises à jour de ses tablettes et smartphones, et une nouvelle présentation de Google Maps.
    Et aussi:

    http://www.01net.com/editorial/595219/google-i-o-2013-le-service-musical-de-streaming-a-la-loupe/

Avatar, qui es tu ?

En passant


Quels sont vos avatars ?
Je me ballade sur la toile, entre réseaux sociaux et curiosités en tout genre et là je me pose soudain la question: qui sont ces gens se cachant derrière l‘avatar …? se cacher est peut être un mot mal choisi, car je ne crois pas que la majeure partie des internautes ait cette intention de dissimuler. Pourtant, c’est étrange tous ces petits carrés, identifiables ou non, aposés parfois les uns en dessous des autres telle une galerie de personnages fictifs, des identités plurielles se résumant à cette petite image…
N’est ce pas aussi une image flateuse, narcissique, qui tend à montrer à autrui ce que l’on aimerait être, ce que l’on s’imagine être, ce qu’on aimerait pouvoir être ? Est-il révélateur d’une certaine psychologie du soi ou de ce que nous croyons ou aimerions qu’il soit de notre propre image ? Contient-il des éléments révélant une part de soi, (mais laquelle ?) un reflet du réel, ou au contraire s’en éloigne t’il, dans le but de ne pas être reconnaissable par ses pairs ou peut être se pose t’il comme le prolongement de ses propres fantasmes ? Est il un déni, un idéal de personna, un marquage social, une image masquée de soi, un simulacre ?
Internet est ce lieu des communautés qui entrent en contact via les réseaux; l’avatar est en ce sens, selon moi, ce qui permet de s’approprier l’image qu’on lui donne pour entrer au contact avec les autres. Certes c’est notre double à un moment de notre vie, un doublon fictif destiné à se présenter, une ombre de soi arborant ce que l’on a souhaité donner à voir aux autres.  Et l’on croit à cette image de soi, elle devient Soi. Alors quelle est cette part de vrai, de rêve, de masque, de fantasme, de pudeur, d idéalisation de soi, …?  Et lorsque l’on souhaite changer notre avatar, qu’à cela ne tienne, tout est permis, une autre image deviendra la nôtre à cet autre instant de vie.
C’est amusant de se poser ces questions, non?      Un jeu de cache-cache public pour rencontrer le monde …

Wikipedia: Le terme avatar trouve son origine en Inde, où il signifie « descente » et désigne les incarnations (sous forme d’animaux, d’humains, etc.) d’un dieu hindou, descentes divines sur terre pour rétablir le dharma, sauver les mondes du désordre cosmique engendré par les ennemis des dieux (les démons)…

Fire Flight – Danse et nouvelles technologies


Maya 3D

Je commence bien ma journée avant de travailler; une vidéo sensuelle et de toute beauté. Il s’agit d’un clip promotionnel pour le Phoenix Dance Theater, une compagnie qui regorge de grandes qualités artistiques. Au delà de cette performance, un travail bluffant sur cette vidéo: utilisant la technologie Fluide Maya 3D et After Effects, l’ordinateur a pris le relai pour générer sur le mouvement des danseurs cet embrasement incendiaire dont l’effet est impressionnant ! Plus de six mois de travail avec une technologie de pointe pour un résultat des plus réussis. Une belle énergie !

Eclipse, expo numérique


Une expo numérique

Petite escapade à l’expo numérique « ECLIPSE » au Stéréolux, une création de Mondkopf et l’agence Trafik (développement graphique).

On entre dans une pièce noire et, sur fond sonore extatique, une projection de lumières en mouvement sur deux écrans superposés nous plonge dans une ambiance surréaliste. Comos, ou représentation d’une éclipse solaire, univers subjugant; on se laisse aller dans ce rêve impalpable, dans cette envoutante texture qui accroche le regard: performance audiovisuelle mais pure spéculation !

Créer, quelque soit le domaine de création …voilà la grande délivrance de la souffrance, voilà ce qui rend la vie légère. F.Nietzsche (Ainsi parlait Zarathoustra).

Eclipse

Papier vs numérique


Adieu les p’tits papiers …?

C’est sûrement l’un des sujets du moment !

Avec l’apparition et l’envol des tablettes numériques, le papier a t’il du mouron à se faire et, par la même, les imprimeurs …?

Je profite du salon du livre qui se tient à Paris pour poser la question… Il faut bien avouer que le livre papier est doté d’une fonction sociale (échange, prêt, partage …) qu’il est difficile de transférer sur la version numérique, non ? Prêteriez vous votre liseuse ..? La gestion des Droits du numérique (DRM) empêchant le transfert ou la revente des fichiers dans le but de protéger le e-book contre le piratage ou sa duplication, je ne vois alors pas d’autres moyens « d’emprunter » un livre numérique…  si ce n’est en prêtant votre tablette !

Le livre, lui, se prête facilement et donne l’occasion d’intéractions et conversations lors de cet échange. Pourtant, c’est vrai, le numérique à beaucoup d’avantages (gain de place, réglages personnel… n’étant pas encore adepte je ne peux en citer d’autres…).

Alors le papier résistera-t’il ?

ebook-livre vs livres papier - ninie la bulle

S’il te plait dessine moi un mouton !


Par Fifi:

Clin d’oeil, (clins d’yeux indécents) au Petit Prince de St Exupery,

Dans le cadre d’un projet artistique, des internautes, jeunes et moins jeunes, ont été invité à dessiner un mouton.

Ces illustrations ont été regroupé dans une immense base de données accessible en ligne et Processing, un langage proche de Java écrit pour les artistes, permet de parcourir les 10000 dessins et de visualiser leur tracé.

thesheepmarket      Réalisé en 2008 par Aaron Koblin

Et si vous voulez en savoir plus sur Processing, je vous invite à visiter le site  Floss Manuel Fr.

Arduino, une carte électronique et un logiciel


 

Je parle autour de moi d’Arduino, et beaucoup se demandent ce que c’est. Arduino est un système qui regroupe du matériel et un logiciel.

On achète une carte Arduino, on télécharge le logiciel, on connecte sa carte à son ordinateur, on lance le logiciel.

Et à partir de là, on laisse parler son imagination : Allumer des led, faire tourner des moteurs, lire des informations sur des capteurs de pression, de température, de lumière, de chaleur.

Avec toutes ces briques, tel un jeu de Lego, on peut réaliser des objets rigolos, jolis, ou ridicules. Voici un exemple :

Une carte Aduino coute environ 20 €, ce faible prix la rendu très populaire chez les artistes, les bricoleurs, bidouilleurs, geeks (avec ou sans poils au menton). ils ont créé une immense communauté qui nourrit de nombreux forums et de tuto sur la toile. Ainsi la recherche Google du mot cle « ARDUINO » renvoie a 26 millions de pages ! je vous conseille le site officiel en français qui est propose une excellente entrée en matiere.

A l’usage du Geek :-) Yann Leroux


Il y a pas moins d’une semaine un ami m’a fait découvrir quelque chose qui a trait au numérique en même temps qu’à mon domaine d’étude d’origine, la psycho ! Sauf que je n’ai jamais pu aborder ce thème durant mes études, et pour cause, le numérique n’étant qu’à ses balbutiements … J’ai donc découvert Yann Leroux, un psychologue spécialiste du Geek (et geek) 🙂 : Intervenant à Rennes, auteurs de divers articles et de son dernier opus  » Les jeux vidéo ça rend pas idiot« .

« Lorsque l’on parle de psychopathologie du Geek, le premier terme qui vient à l’esprit est « addiction ». Réputé grand consommateur de matières numériques, le Geek serait dépendant de son ordinateur ou au moins une personne vulnérable a l’addiction en ligne ou aux jeux vidéo. Il engloutirait des quantités invraisemblables dans ses passions, qu’il s’agisse des jeux vidéo ou d’un autre élément de la pop culture (comics, anime, jeu de rôle etc.) Or,   l’addiction aux jeux vidéo est à la psychologie ce que le monstre du Loch Ness est à la zoologie : une plaisanterie.  » (Y. Leroux)

De quoi faire réfléchir les esprits, geek ou non geek !   🙂