Pauline Ohrel : de rouille et de fer


A l’origine de ses oeuvres :

pauline-Ohrel_un lieu: une décharge public sur l’ile de Bréhat où se trouve sa maison de famille.

un matériau: un amas de fil de fer grillagé, érodé, oxydé par les aléas du climat.

un talent: le sien, celui de sculpteur (à l’origine avec de la terre ou du bronze).

Et comme résultat, des sculptures hors du temps, aériennes et entrelacées. De la dureté du Fer émane la grâce, la légèreté et la fragilité. Bel exemple que ses sculptures conçues avec de simples fils de fer issus de la jaille et devenant, par un travail de mains et d’émotions, des êtres animés par tant de plasticité !

Pauline Ohrel et ses sculptures de grillage. Une sensibilité en suspension dans les contrastes: vide-plein, noirceur- vie, force-fragilité, … Cette ancienne avocate de droit social, reconvertie dans son Art, expose dans de nombreuses galeries en France et à l’étranger. Une force majeure.

pauline Ohrel

pauline-ohrel

Heureuse et belle Année !


Aimer le bleu des nuits,

Chassant le flou au firmament,

Caresser les vents d’hiver,

Sentir sa brise enivrante.

Entrevoir à demi-mots,

Juste l’espace d’un instant,

Tous les possibles qui nous attendent.

Une très belle année 2014,

à toutes et à tous !

heureuse année 2014ninie la bulle

Caresse des coeurs

En passant


Des courants d’air voluptueux s’échappe l’épice sucrée

Tombent les épines comme le fiel de nos humeurs

Et en cette journée de douces saveurs

Caressent les coeurs de partages affamés.

ninie la bulle

ninie la bulle - peinture copie

JOYEUX NOEL !

En passant


 Bienvenue au Zéphir, poussant au loin les nuages gris, le temps de la nuit. Trêve. Sourires. La bonhomie vêtue de rouge entre dans le coeur des enfants, déposant des mystères enrubannés au pied de l’arbre, brillant de saphirs. En cette nuit magique, la tête dans les étoiles, abondent les coeurs et le partage.

A toutes et à tous,

un très joyeux Noël !

Gravatar au blog - pour noel

Crocodaïl – Higelin


    Nini, La vie est folle dans ce Paradis païen,…  Broyer du noir dans une tranche de vie orchestrée par un accordéon désaccordé. Il est temps d’alerter les bébés ! Y’a pas de mot, la vie est folle. Pars. Tête en l’air, Je ne sais … si ce n’est a fuite dans les idées. J’suis qu’un grain de poussière dans mon aéroplane blindé, avec la rage en d’dans. Jack au banjo, un <<<vieux boogie rouillé, Encore une journée d’foutue… Poil dans la main, électrocardiogramme plat ! Aï ! Sur un air de Symphonie des droits de l’homme, je lève le drapeau de la colère: Ce qui est dit doit être fait. Tombadilom. Trou noir…sur Le berceau de la vie. Une cigarette. La fille au coeur d’acier promet un Hymne aux paumés: Courage de vivre, tiens. Tiens, j’ai dis tiens ! Aujourd’hui la crise, Demain ça sera vachement mieux !?!

Les connaisseurs de ce héros de la voltige auront reconnu dans ce texte les titres de jacquot (celui de « Nini » aussi, non, rien avoir avec moi) 🙂 Ici, une très belle chanson, « Crocodaïl », …avec une certaine « rage en d’dans ». Ah dans quel monde on vit ! « Crocodail »  (album « Amor Dolorosa« ) est un titre de Higelin qu’il a aussi chanté en duo avec l’italienne Petra Magoni dans son album Musica Nuda. On le retrouve également  sur l’album enregistré en public « En plein Bataclan » (Higelin, 2007).

On est de plus en plus de moins en moins con
Sidéré comme
Des êtres humains à part entière
Plutôt
Comme les têtes de bétail du troupeau
Qu’au pire
On mène à l’abattoir et qu’au mieux
On envoie paître
Boire et brouter là où la bête, bébé,
Est plus facile à traire
Aussi,
Petit agneau qui tête encore ta mère,
Méfie-toi
Du bord des eaux troubles
Où l’on peut voir flotter
Les narines et l’oeil opaque
Les gros reptiles à quatre pattes
Qui te guettent…

http://www.dailymotion.com/video/x3obz1_higelin-crocodail_music

Le temps va

En passant


Le temps va. Ne cherche pas.

Sarcasme de l’obscur s’en ira.

Et de ces nuits fauchant tes racines,

Filtrent les rayons de l’aube.

Coule la sève.

Coeurs et âmes aguerris.

arbre nuit tombante

ninie la bulle

Ruisseaux de vie

En passant


Derrière les vitres embuées

Coulent des mystères

Que même l’oeil initié

Ne peut extraire.

Arcane, énigme, coule la vie.

Des ruisseaux de vie, dans les rivières de pluie,

Des lacs de misères, dans les torrents de larmes,

Des fleuves de sourires, au-delà des terres arides,

Des océans de rêves, dans les cours d’eau en crue.

ninie la bulle (Ruisseaux de vie)

Locmariaquer- ninie la bulle

Nouvelles saveurs

En passant


Nouvelles saveurs, bonbons de bonheur

Mille et un petits bonheurs à croquer avec nos incisives, collier de douceur, de perles sucrées en perles sucrées. Délaisser ce vieux paquet ranci et amer de nostalgies, ouvrir timidement de nouvelles papillottes…Tendres nougats fondant au palais, irrésistibles berlingots de douceur aux tendres couleurs acidulées. Savourer la fraicheur, sentir la gourmandise titiller les papilles devant chaque millième de nos petits bonheurs. De ces confiseries, sentons tous les aromes. De ces pralines ou tagada pink se délecter. So sweet.

friandise bonheur

Tori Amos


Tori Amos

Tori Amos

Une pop rock star atypique parceque les guitares de prédilection laissent place à un tout autre instrument : le piano. Plus d’une dizaine d’albums à son actif, mêlant les genres, passant du rock à l’électro-jazz avec parfois une pointe de trip hop, la chanteuse américaine  aime jouer les caméléons.

En 2001 l’album « Strange Little Girls » est un opus de reprises de textes écrits par différents artistes … Dénominateur commun :  des textes signés par des hommes écrits pour les femmes.

j’aime particulièrement « 97 Bonnie & Clyde » (écrit par Eminem).

Silence

En passant


Silence, chut, silence

Pointe d’insolence

Repli sur un vide trop plein

Un plein emmuré par des vides

Que la vie se charge de remplir

Par des vides insolents incessants.

En amont, des sens plein de vie

En aval, des pleins évidés de leur sens

Au centre,  l’impertinence du libre.

Silence

ninie la bulle

arbre coucher de soleil-_

Soulfight


SoulfightSoulfight

Lil’Sugar, au chant, accompagne les musiciens et producteurs à l’origine du groupe, Aalik et View. Entre alternatif, Trip hop et Electro, Soulfight insuffle des rythmes lents, apaisants.

The Journey Backwards (EP, 2011)

My old friend

Lune intrigante

En passant


« La nuit, on voit des choses inexistantes et on y croit. »

Français : Croissant de lune.

Une lune étrange, posée sur un cercle demi-teinte, en fondu, dans le noir du ciel d’une heure tardive. Un croissant de vive allure semblant suspendu, luisant comme un ver. Et, en bas, loin sur le sol, jonchent des amas de feuilles automnales dont la couleur cuivre s’oxyde par l’épais brouillard retombant et que tu éclaires doucereusement. Quel est cet Astre aux yeux persistants, ceux capablent de fixer sans battre des paupières toute l’envergure de cet univers devenu sourd et muet, replié dans le royaume de Morphée ?

Lune bienveillante sur nos espoirs lunatiques.

De la fenêtre tu es observée. Loin dans les cieux, loin dans les yeux. Et dans la profondeur des rétines en veille, tu es là, toujours là, assise sur ton piedestal observant les merveilles ou horreurs de ce monde avant de disparaître au crépuscule du matin. Aube rouge-orangée. Mystère des possibles.

Lune intrigante.

ninie la bulle

ciel noir lune

« La nuit, on imagine ce qu’on désire et tout paraît possible. Au grand jour, l’ imagination pâlit ».

Détroit – Ange de désolation


Ange de désolation

detroit ange de désolation

 

 

 

 

 

 

 

Juste pour le plaisir, ou juste pour mon plaisir, un ange de désolation passe ce soir …

« Tu viens encore chaque nuit visiter mon jardin enfoui
comme une traînée d’or effilochée »

 

Un texte magnifique telle une peinture aux pigments de poésie mélancolique.

Point à la ligne

En passant


point à la ligne

Point à la ligne … recueil de textes

L’imprimante 3D , la Fab Add !

En passant


La « Fab Add » en vedette

Encore une p’tite révolution dans le paysage du tout numérique ! Imaginez que vous ayez envie de fabriquer le clône (plastique) de votre amoureux … histoire de l’exposer avec fierté sur votre étagère. Ca ne devrait pas poser trop de soucis avec l’arrivée de La machine (peut être pas du siècle, mais quand même), celle que vous pourrez bientôt commander par le Père Nöel !

« Internet a changé le monde dans les années 90. Le monde se prépare à changer à nouveau. » (slogan du salon 3D Printshow)

Je regardais il y a quelques jours un reportage sur un homme passionné de maquettes navales. Après avoir fabriqué de petites pièces en bois avec de l’huile de coude et beaucoup…beaucoup de son temps, le voilà ravi d’utiliser la fabrication Additive (Fab Add :-)): en quelques minutes, son imprimante 3D lui fabrique les petits éléments nécessaires pour ses maquettes !

Vous prenez une photo d’un objet que vous transférez à un logiciel magique (ou via un site), lequel travaille avec tout son coeur pour réaliser un plan 3D de votre objet. Il ne vous reste plus qu’à transmettre ce plan tridimensionnel à votre imprimante (3D) qui concevra cet objet pour vous. Un prototypage en un tour de main, encore plus simple que de réaliser un gâteau au chocolat (enfin, à voir …)

Bref, une nouvelle (grande) révolution qui pourrait bien se démocratiser en un temps record. Il y a 5 ou 6 ans une personne de mon entourage commençait à se former sur cette « grosse boîte » magique. A l’époque, c’était à mes yeux quelque chose de l’ordre de la science-fiction; comme quoi, on s’habitue relativement vite aux nouveaux concepts des chambardements numériques ! D’autant que non seulement ce procédé permet la reproduction d’objets réels mais aussi celui sortant tout droit de votre imagination. Il deviendra donc possible de créer soi-même des objets dont nous serons les designers !

Et si j’ai bien tout compris, il semblerait que Lady Gaga et l’une de ses belles tenues soit déjà clonée imprimée en 3D …j’ imagine les fils de résine se superposant (ou la poudre plastique couche par couche) jusqu’à donner le résultat final ! Hormis le fait que la 3D fait parler des stars …, elle pourrait bien révolutionner un tas de méthodes de travail et chambouler notre quotidien.

Bref, je suis assez enjouée de ce nouveau mode de modélisation. En attendant de pouvoir l’expérimenter un jour…sait-on jamais !

Grand Central terminal …dans les étoiles.

En passant


Ciel ! Grand Central Terminal !

Je lisais un roman hier soir lorsque l’action eut lieu dans la gare de New York: Grand Central Terminal. Je repense alors à ce lieu assez fascinant que j’ai pu découvrir en 2009 et replonge dans mes photos avec ce souvenir presque intact d’un plafond recouvert d’une fresque verte grandiose du style beaux Arts.

C’est bien ce contraste bluffant entre l’architecture rectiligne et vertigineuse des tours de Manhattan et l’architecture ancienne au décor somptueux, conservé ou restauré, de certains de ses bâtiments ( NY Public Library ou Grand Central Terminal …) qui interpellent et amusent.

Sortie de terre à la fin du 19 ème, plusieurs fois démolie, reconstruite, agrandie puis rénovée dans les années 1990, la grande station offre un gigantesque plafond orné de constellations: un décor réalisé par un peintre français (Paul César Helleu) qui a été découvert sous une épaisse couche de crasse ! Autant dire que devant une telle oeuvre, réalisée à 38 mètres de haut et face à un sol de marbre beige, le visiteur s’en souvient !

Et comme quoi nos lectures sont parfois vecteurs de souvenirs !

gd central terminal plafond

Mon Soleil

En passant


          Mon Soleil

Comme un vol d’oiseau

Il déploie ses ailes, vise le soleil

Prend le large, goûte au sel

Pointe l’horizon jeune damoiseau.

Comme un jeune coquelicot

Il s’étire et resplendit au soleil

Fragile et sensible s’éveille

Brille comme les couleurs de Miro.

ninie la bulle (A mon soleil)

l'envol

le soleil rouge _Miro

Tweeter rapporte …des bonbons !


Rien que ça ! Molly, tu vas faire exploser le buzz …

Rappellez vous, l’élève modèle de petite école provinciale pouvait être récompensé par une belle image. La sagesse avait du bon ! Mais ça, c’était il y a longtemps ..!

Voici venu le temps d’être récompensé par la quantité de nos tweets (et retweet) ..!

La sagesse du bon écolier laisse place à celle du bon geek 🙂  Molly est là, tendres geeks !

Voilà de quoi nourrir (pas seulement les geeks !) les théories des psychosociologues …

Velours et soie

Citation


Velours et soie

Velours et soie à mes côtés

Chiffon de vieux papiers délaissés

Contours lisses et délicieux

Effacent le gris en pointillés

Subtilités et amitiés

Week end ensoleillé 🙂

ninie la bulle

cropped-mer-et-oeil-paimpol-ninie-la-bulle-copie3.jpg

A tous, un bon WE !

Youn Sun Nah


Youn Sun nah- lento 2013

Une diva du jazz vocal !

J’étais persuadée d’avoir écris un ptit quelque chose concernant cette artiste découverte l’an dernier: Youn Sun Nah. Et bien, non, ce sera donc pour aujourd’hui.

Dans la rubrique Jazz, et celle en particulier du jazz vocal, Youn Sun Nah se démarque par un talent créatif mêlant jazz contemporain et scat en tout genre. A l’écouter, on peut penser qu’elle peut apprivoiser et s’approprier n’importe quel morceaux de musique, de tout style, en l’enrobant de son alchimie secrète. Disséquant syllabes, passant de l’aigü au grave, de la sensualité au swing, du lyrisme aux onomatopées, elle m’impressionne !

Avec déjà plusieurs albums derrière elle, la coréenne a sorti en mars 2013 Lento.

Voici un aperçu de son talent:

Breakfast in Baghdad (album Same Girl, 2010):

Elle reprend Metallica (Enter sandman !)

Enfin, dernier album: Lento (magnifique !)