Quand Légo revisite l’Art !

Image


Mona Lisa …Klaxon ? Clin d’oeil à Higelin mais non …, Mona Lisa, la Joconde de l’illustre Léonard de Vinci ne semble pas être au bout des inspirations des artistes. Entre parodies, caricatures, refignolages ou autre revisites en tout genre, la voici pixelisée par le designer italien Marco Sodano.

Une entrée en matière par le biais des cultissimes cubes de plastique, chers à nos p’tites têtes blondes: Légo !

Résultat ? J’aime !

Jugez plutôt…tant pour Mona Lisa que pour l’autoportrait de Van Gogh : Une belle résolution pour mon oeil 🙂 Et pour le vôtre ?

by Marco Sodano

Légo, La Joconde, by Marco Sodano

Légo, Van Gogh, by Marco Sodano

Légo, Van Gogh, by Marco Sodano

D’ ombre et de poupées

En passant


Artiste coréen, Bohyun Yoon met en lumière le corps et la relation des corps à travers des ombres ! Stupéfaite par ce concept érigeant la lumière comme matière à créer de l’Art, je reste également ébahie par la matière première utilisée, sa représentation légèrement morbide se transformant en une guirlande joyeuse !

Des membres de poupées en silicone, tronc, bras, jambes, pieds, têtes, suspendus dans les airs, donnant à voir un cimetière de jouets anciens. Un projecteur, une lumière et un résultat surprenant: je vous laisse regarder !

Et derrière ce résultat, sûrement un travail minutieux, précis dans la disposition de l’outil pour aboutir à ce jeu d’ombres !

Bohyun Yoon

Pauline Ohrel : de rouille et de fer


A l’origine de ses oeuvres :

pauline-Ohrel_un lieu: une décharge public sur l’ile de Bréhat où se trouve sa maison de famille.

un matériau: un amas de fil de fer grillagé, érodé, oxydé par les aléas du climat.

un talent: le sien, celui de sculpteur (à l’origine avec de la terre ou du bronze).

Et comme résultat, des sculptures hors du temps, aériennes et entrelacées. De la dureté du Fer émane la grâce, la légèreté et la fragilité. Bel exemple que ses sculptures conçues avec de simples fils de fer issus de la jaille et devenant, par un travail de mains et d’émotions, des êtres animés par tant de plasticité !

Pauline Ohrel et ses sculptures de grillage. Une sensibilité en suspension dans les contrastes: vide-plein, noirceur- vie, force-fragilité, … Cette ancienne avocate de droit social, reconvertie dans son Art, expose dans de nombreuses galeries en France et à l’étranger. Une force majeure.

pauline Ohrel

pauline-ohrel

Peinture – Wojciech Bąbski

Image


Wojciech Bąbski

Se hasarder dans les couloirs de la toile et découvrir. D’autres toiles.

Une peinture qui me parle, parcequ’elle est proche de mes goûts tant au niveau de la technique, que des couleurs, que du sujet. Un polonais.  Wojciech Bąbski. Un travail d’acrylique figuratif. Sensualité. Ou gravité. Fondu, lumière, ou effet de matière, … la femme, les femmes, des émois.

I feel good  par Wojciech Bąbski

peinture 2013 Sorrow  par Wojciech Bąbski

Guernica revisité par les Simpsons

Image


Guernica

Je me retrouve sur la toile face à une parodie (est-ce le bon terme ?) du célèbre tableau Guernica par … les Simpsons ! Réaction d’amusement dans un premier temps. Puis réflexion sur les possibilités artistiques autant que sur le tableau original de Guernica et l’origine de la réalisation de cette oeuvre par Picasso que chacun connaît de près ou de loin.

Humanisme, Pacifisme, Religion, Dénonciation, Génocide, Bonne ou mauvaise Guerre du courant marxiste, Autoritarisme, Dictature Franquiste, Nationnalisme, Violence…autant de notions qui peuvent s’entrecroiser ou plutôt s’entrechoquer dans la lecture de cette oeuvre cubiste gigantesque réalisée en juin 1937. L’Art au service du Pacifisme, l’Art au service d’une dénonciation de l’horreur, l’Art comme support d’une contre-propagange fasciste, l’Art au service de la non-perdition de l’histoire dans les mémoires collectives, l’Art comme patrimoine mondial ai-je envie de dire.

Une composition en monochrome ou presque, des personnages relatant la violence du bombardement, victimes du massacre, reprise et revisitée par les personnages emblématiques des Simpsons. A l’instar de la bande dessinée ou du film d’animation, l’interprétation libre du tableau de Picasso  par Matt Groening, auteur des simpsons, est une juxtaposition des personnages et têtes d’animaux proposés par Picasso par celles des bouilles bien connues de la série.

Mais faut-il y voir vraiment un hommage? Je me pose simplement la question … Y a t’il une morale, une éthique sapée, par cette dichotomie oeuvre artistique dénonciatrice des horreurs de la guerre et oeuvre libre (voire un tantinet libertaire) du créateur des Simpsons, dont on attribue volontier un humour caustique aux personnages. Je pense qu’il serait interessant de se pencher sur la « psychologie » et la morale de ces personnages américains « héroifiés » qui connaissent d’ailleurs un fort succès.

L’art est-il transposable à n’importe quelle oeuvre d’humour, et surtout lorsque son origine prend sa source dans les violences de l’Histoire ? Si quelqun a une idée sur la question …

12700_700b

Gouttes de pluie …

En passant


Goûte ces gouttes de pluie…

Encore un dimanche pluvieux, déraisonnable par la lassitude de cette morosité ambiante que le ciel semble vouloir pérenniser. Bref, pour en trouver quelques points positifs, peut être faut-il se pencher du côté de l’art …photographique. Merci à toi Voilalété (et j’espère bien que l’été pointera ses doux rayons prochainement) pour cette découverte de photos magnifiques réalisées avec une caméra numérique spéciale, juste après la pluie.

Voyez ce que ça donne ! Comme quoi, dans chaque chose qui nous déplaît, on peut toujours y trouver du beau. Et sur une musique sensuelle et féminine comme celle de Sia, c’est encore plus beau !

gouttes de pluie1 gouttes de pluie2 gouttes de pluie3 http://youtu.be/HtTHsBlhdxo

Le Corbusier et Tolix !

En passant


Le Corbusier ... ce visionnaire urbaniste, architecte, designer et artiste du 20 eme siècle !

Souvenez vous que plusieurs de ses réalisations figurent au patrimoine mondial de l’UNESCO. Sans être un architecte hors pair d’un point de vue esthétique (les nantais connaissent la cité radieuse de Rezé), il développe dans les années 30 à 50 une théorie de l’architecture moderne fondée principalement sur le bien être et le bonheur des habitants (« La maison est une machine à habiter, mais aussi le temple de la famille. »).

Grand puriste, parfois agitateur dogmatique, ses créations émanent d’une réflexion sur l’urbanisme sur la manière d’habiter, allant jusque s’intéresser au mobilier.
Ce Charles- Edward Jeanneret-Gris (de son vrai nom) collabore avec Thonet, se nourrit également des arts plastiques, rencontrant G. Braque, G. Klimt, P. Picasso ou F. Léger, fondateurs du cubisme.

Alors quel est ce lien avec la société bourguignone TOLIX ?

Ce que l’on sait peut être moins, c’est que le Corbusier s’était aussi interessé aux couleurs des objets.
Dans le cadre de sa polychromie architecturale, qui reste l’un de ses plus grands chefs d’oeuvre, Le Corbusier met au point un « claviers de couleurs » (une palette de 63 nuances) reposant sur le postulat, novateur pour l’époque, selon lequel chacun d’entre nous, selon sa personnalité, »se reconnaît soi-même en reconnaissant ses couleurs »…
La couleur devient cet élément capital qui modifie l’espace, classifie les objets et interagit avec notre sensibilité.
C’est peut être cette spécificité qui prend en considération une réflexion riche sur l’urbanisme moderne qui caractérisent l’oeuvre de cet homme : l’art d’habiter, la forme et les couleurs des objets, la perception des sensibilités et émotions…
Une approche transversale incluant l’architecture, la psychologie sur les valeurs humaines et les Arts.

A la redécouverte de l’oeuvre de Le Corbusier, Tolix présente ainsi les nouvelles nuances issues de cette palette de couleurs, en partenariat sous licence exclusive avec les « Couleurs suisse », société internationale garante de l’héritage de Le Corbusier. Du rouge, du bleu, du gris et du jaune vif, à la finition mate, qui, associées entre elles, réhabilitent une touche rétro-pop et qui sied à merveille au style vintage des non moins célèbres chaises A de Tolix !
A découvrir dès maintenant ici
tolix et le corbusier-_les 4 chaises A

Pop Art – Andy Warhol

Image


C’est en regardant quelques photos prises à New York au MoMA que l’idée me vient d’écrire ce post. Je suis devant la photo du tableau d’Andy Warhol, vous savez l’une des plus célèbres avec cette collection de boîtes Tomato soup Campbells …et ces deux enfants qui regardent ce mur entièrement recouvert de ces petites boîtes rouge et blanche !

De l’Art !  De l’Art, oui,  mais pourquoi est ce de l’art …? Etrange concept n’est-ce pas ? Et toutes ces Marilyn Monroe dont le visage a pris toutes les couleurs de l’arc en ciel …Andy Wharol, connu comme l’Artiste du Pop Art, il y a de cela plus de 50 ans et qui, aujourd’hui, inspire les grandes tendances de la déco. Alors je me pose la question, comme une évidence, quels sont les attributs de l’Art ? Pourquoi une oeuvre est-elle considérée comme une oeuvre d’art ? Bon sujet de philo, non ?

On entend souvent dire par le commun des mortels: « ah bon, ça c’est de l’Art ?  …c’est pourtant pas compliqué à faire ce tableau, une ligne rouge, ou une grosse tâche de couleur, et voilà ! » ou « moi aussi je peux le faire… » Et bien oui, nous aussi nous pouvons le faire. Pourtant, un certain nombre d’oeuvres d’avant-garde ont déclenché un processus conduisant à un nouveau courant artistique. Celui du Pop Art américain des années 50 répond à une production en masse d’objets de consommation. La difficulté de trouver « beau » un objet d’art tient peut être à la culture artistique de l’observateur. Pourquoi n’a t’on pas trop de mal à voir le « beau » dans un tableau de Monet ou Rembrandt alors que pour  le « Soup Campbells » de Warhol ou le « Drowning Girl » de Roy Lichtenstein ça devient plus problématique ? Sûrement peut-on attribuer ici des causes complexes d’intention de l’artiste. Exit les conventions entre le contenu de l’oeuvre et sa forme finale. La beauté des oeuvres de Warhol tient à ceci: son expression artistique s’ancre dans cette relation non-conventionnelle entre son intention (celle de mettre en avant des objets de consommation parfois avec ironie) et le concept utilisé pour le faire. Nul besoin de technicité. Un appel à l’intellect, celui d’une rupture avec les conventions du beau, …de l’Art en somme !

Et pour vous, c’est quoi l’Art ?

Merveilleux souvenirs que cette visite au Museum d’Art Moderne à NY:

Andy Wharol

Pop Art – Andy Wharol

MOMA_Lichtentein

Drowning Girl » de Roy Lichtenstein

andy-warhol-marilyn

Andy Warhol-Marilyn

Benoit Courti – photos


Je l’ai découvert il y a quelques mois. En noir et blanc, mais aussi en couleur, ses clichés sont magnifiquess. Le thème » portrait » me touchant davantage: chaque visage, même ceux abimés par le temps et la vie, sont sublimés et laissent transparaître toute la beauté de la personne. Ce photographe est un magicien, c’est Benoit Courti. Comme j’aimerai posséder ce don et créer par le biais de mon appareil de telles images. Des clichés racontant le présent, révélant de belles émotions. A moins que ce ne soit le spectateur qui s’émeut devant une belle photographie …? pourtant, si c’est le cas, c’est bien que le photographe a su capter quelque chose de singulier, dans son présent. Quelque chose de beau, que l’on ne voit pas forcément au préalable mais que le travail du photographe révèle avec beaucoup de sensibilité. Un regard devient beau, touchant, … Difficile à expliquer, regardons plutôt quelques clichés !

Arrêt sur images, Benoit Courti…

http://benoitcourti.4ormat.com/portraits

benoit courti

Nue – tableau

Image


Nue

Est-ce l’odeur douce du renouveau du printemps qui me contredit gentiment en me plongeant dans les souvenirs d’Antan ?

Une peinture réalisée l’année de naissance de mon fils, offerte à des amis il y a longtemps, et que je viens de retrouver dans mes archives.

                               Les choses ne changent pas.

                          Tu changes ta façon de regarder, c’est tout.

peinture nue- offert à philip et nelly- date 1997

La femme au dos cambré

Image


Mélanger peinture acrylique et aquarelle … ça ne se fait pas ? tant pis, j’ai tenté !  Une femme sensuelle vue de dos; certes empreint d’un brin de nostalgie mais, qu’importe le résultat final, l’essentiel est plus dans le vécu de ce « travail ». Peint en septembre 2012.

Femme dos cambré - sept 2012 copie

L’art qui me parle


Petite question difficile: pourquoi est-on sensible à L’ Art …?

Des couleurs, textures, motifs font écho à mon imaginaire et ma sensibilité. C’est un éventail d’items sensoriels qui viennent sûrement frapper à ma porte. Le courant passe. Ou ne passe pas. Mais toujours s’entrechoquent pour me faire dire si j’y suis sensible ou non. Une émotion se dégage, un feeling, quelque chose me parle. C’est tout bête et pourtant ça procure de belles sensations !

 

ART

Bienvenue


Encore une fois c’est la vie qui s’entête, entre les dérapages et les lignes d’orages; Mais il y a aussi  l’eau, le feu, Vivaldi et la terre … clin d’oeil à B. Cantat. Un blog qui se veut reflet d’une épopée de vie, d’un état d’esprit orchestré par les songes, la musique, la peinture, la danse ou un patchwork de photos dans lesquels s’invitent rires, amusement, beauté de l’Art, philosophie de vie, repères intimistes et pensées subjectives. Du noir, du blanc mais aussi toutes les couleurs de l’arc en ciel s’inviteront sur la palette, à l’endroit, à l’envers … alors en route pour la joie !

Des visages, des figures; One trip One  noise