Giselle ou le mensonge romantique

En passant


Maryse Delente

Maryse Delente

Un ballet somptueux de sensualité, non dénué d’une pointe d’humour se mêlant au vertige de moments de violence, lyrisme au coeur.

J’ai assisté hier soir à la représentation de la Compagnie  Maryse Delente: une pure merveille qui nous entraine dans les affres d’une Giselle au romantisme revisité par la chorégraphe. L’oeuvre initiale de Théophile Gautier est supplanté par la faveur de cinq Giselles envahissant avec force tout l’espace, singulières et énigmatiques, dansant pour un public épris par la beauté de ce territoire néo-classique et ce langage ravageur, tellement empreint de féminité.

Des noces de willis fantômatiques qui n’auront jamais lieu, des fiancées en robes de mariée surgissant dans un monde où la danse les révèle avec force.

Publicités