Vélo Thonet

En passant


Thonet, vous savez celui dont je fait référence régulièrement lors de mes petits billets. Celui qui est à l’origine, en tant qu’ébéniste au 19 ème, de la production industrielle de mobilier en bois courbé; ou celui qui aura inventé une technique particulière de cintrage du bois à la vapeur pour donner de jolies courbes à cette matière noble d’où résulte d’ailleurs une icône dans l’histoire du design industriel: la chaise Thonet ! Celle là-même qui aujourd’hui vous semble bien « commune », l’archétype de la chaise bistrot et que l’on trouve dans tous lieux, autant dans les espaces privés que publics. Et pourtant, son dossier en bois courbé est une prouesse technique pour l’époque, révolutionnant la production industrielle des lignes courbes.

J’apprends aujourd’hui qu’un engin sportif à deux roues a vu le jour, profitant du savoir-faire Thonet: un vélo, avec un cadre en bois de hêtre dont les courbes voluptueuses pourraient faire pâlir les designers d’engins mécaniques … Car, à regarder le spécimen, d’un point de vue esthétique (et sans rien connaître au cyclisme)  je le trouve remarquable. Bien sûr, outre l’utilisation de la machine vapeur pour cintrer le cadre, la numérisation 3D été de mise dans la conception (et apparement dans la consolidation des éléments) de ce proto imaginé par le designer anglais André Martin.

Mais l’essentiel réside bien ailleurs: la technique, développée par Thonet, du cintrage du bois continue de faire des émules et inspirent les designers !

Le présent et l’avenir cotoient sans cesse le passé.

Au fait, ce vélo est parfaitement utilisable: il roule, change de vitesse …mais n’a pas de freins.

thonet velo

Publicités

Les Energies de septembre – Design

En passant


Maison&Objet 2013

Amis du Design, bonsoir,

L’été, c’est le calme plat, l’économie ne tourne plus à plein régime, le farniente s’invite dans tous les esprits, à part peut être dans quelques secteurs très pointus. Pourtant d’autres s’activent aussi pour que la rentrée soit une effervescence. Au retour des vacances, le Design dans l’habitat est de ceux-là … le salon de Villepinte pointe doucement son nez et « tournent les machines » et acteurs de ce RV incontournable pour les professionnels.

Alors justement, je me suis un peu renseignée sur le sujet, les premières conférences de presse dévoilant quelques éléments essentiels; l’inspiration de cette prochaine édition est fortement « inspirante » justement puisque le thème central évoque Les ENERGIES ! De quoi remettre du baume au coeur dans les esprits qui,  je l’espère, seront enclins à s’énergiser comme il se doit devant les nouvelles tendances et propositions des créateurs.

Elue créateur 2013, c’est l’architecte française (d’origine bretonne, …ça fait toujours plaisir aux bretonnants :-)) et de notoriété internationale, Odile Decq, qui sera mise à l’honneur, présentant une rétrospective avec pour thème, « le vivant« . J’apprends aussi qu’elle est commandeur de l’ordre des Arts et Lettres, et chevalier de la légion d’Honneur, donc chapeau !

Les scènographies chères à ce rv bi-annuel offriront des thèmes éclectiques mais tous circonscrits dans l’inspiration thématique du salon, « les Energies« , insufflant une stimulation de l’imaginaire et de la création: Elizabeth Leriche sera l’auteur de la scène « illumination » proposant une expérience sensorielle dans un tunnel long de 20 mètres; humour et dérision festive représenteront la scène « funt@sy » signée Vincent Grégoire qui s’attachera à mettre en avant le côté ludique dans l’art de vivre et, enfin, condiment nécessaire à la beauté, l’étrangeté et le cosmique participeront à la scène imaginaire « Psychotropia » de François Bernard. Des arts s’entremêlant de façon transversale pour un salon plein d’énergie, on l’espére, bousculant la créativité, au delà de le force innovante des designers !

Concernant les créateurs élus de l’année « Now ! design à vivre 2013« , ont été désigné les concepteurs de la flamme Olympiques des JO de Londres (2012), Edward Barber & Jay Osgerby (souvenez vous, designers des lampes Tab éditées chez Flos) dont le travail est exposé au Victoria & Albert Museum à Londres ou au MoMA à NY.

Une belle édition est donc attendue avec, semblerait-il, une perspective d’ouverture du salon, dès 2014, en Asie dans un premier temps puis peut être en Amérique. Que d’énergie ! A suivre …

Salon Maison&Objet

Parc des Expositions, Paris Nord – Villepinte , 6 au 10 sept 2013

Et, bien sûr, comme d’habitude, le Paris Design Week se tiendra en parallèle du salon, où seront découvertes les jeunes talents du design, les tendances émergentes, etc. à travers de multiples show et expos dans un Paris en fête !

paris design week 2013

Kartell Goes Rock !

En passant


Kartell Goes Rock !

Venant tout juste de les mettre sur le site okxo (et oui déjà dispo !)  je me presse d’en faire un petit billet parceque cette rencontre entre Designer et Artiste (Star de rock !) me plaît bien. Un concept comme un autre, (peut être commercial, je ne m’en cache pas), mais pourtant j’aime assez lorsque se confrontent plusieurs domaines artistiques. Ici, c’est le Design de Starck et le style rock de Lenny Kravitz ! Autrement dit, la rencontre de ce garçon terrible du design Francais (pour l’enseigne icône italienne) et la Rock star américaine.

Mademoiselle Kravitz: la voici donc qui rejoint la belle collection de fauteuils Mademoiselle designés à l’origine par Philippe Starck. Les amateurs de design évoqueront les Moschino, Missoni, Coco, D&G ou, dernièrement les Mademoiselles Starck.

De cette amitié entre Starck et L. Kravitz est donc née la Mademoiselle kravitz (design par l’équipe Kravitz Design) pour kartell: créant l’évênement au Salon de Milan 2012 pour son lancement mondial, la voici arrivée en france pour ce printemps pluvieux 2013. Arborant sa traditionnelle structure noire ou transparente, elle s’habille à l’instar de notre Rock star ! Du cuir synthétique, de la (fausse) fourrure, du tissu imprimé Python ou, pour les plus sobres, du raphia raffiné. Bref, un choix de revêtement Rock and Wild !

Bellissima et du haute couture très Rock ! Une chouette journée de travail pour moi.

les melles kravitz- salon milan 2013- image kartell

 

Et l’évênement a fait du bruit sur le stand Kartell à Milan …  kartell party !

Et juste pour le plaisir de réécouter ce titre culte (et très rock) que j’aime aussi:

Lifestyle Diesel with Foscarini

En passant


Duii par Diesel et Foscarini

Depuis presque trente ans, l’enseigne Foscarini, avant-gardiste italienne du luminaire, rend compte avec talent de la créativité et de l’expression des plus grands designers. Innovation, culture et personnalité sont les caractéristiques essentielles résumant son identité. Promu au rang international, ses projets s’inscrivent dans une forte cohérence entre Design et réalisation.
Diesel, enseigne branchée dont on connaît tous les célèbres jeans, signe un accord de licence avec Foscarini: La collection « Successful Living from Diesel » du « Team Créatif Diesel » lancée en 2009 poursuit sa route et s’enrichit cette année de nouveaux modèles toujours plus rock ou vintage et au style décontracté: après les lampadaires et suspensions Fork , les Diesel Rock ou Cage Mic, ces nouveaux venus représentent un style de vie, une approche vintage et ludique: parmi eux, les lampes Duii que j’adore !

Lampe de table, de bureau ou de chevet, Duii s’adapte à toutes les situations par sa personnalité étonnante. A l’image d’un petit robot ou d’un personnage de BD, son nom faisant un clin d’oeil au sympathique neveux de Donald, la lampe Duii de Diesel et Foscarini est un modèle de gaieté !

Articulée par des écrous papillons évoquant le jeu du Mécano, conçue avec un diffuseur dont la forme du corps n’est pas sans rappeler un phare de voiture, à moins que vous y voyez plutôt un casque d’ouvrier ou simplement la tête de Mohican de la marque Diesel…une base « patte de canard » qui accueille petits objets; Duii surprend par ses lignes rétro ludique, son style industriel et l’image joyeuse qu’elle dégage !

Une marque lifestyle leader et dynamique !

http://diesel.foscarini.com/prodotti_dett.php?cat=0&id=148&lang=fr

duui- salon milan 2011 okxo

Le Corbusier et Tolix !

En passant


Le Corbusier ... ce visionnaire urbaniste, architecte, designer et artiste du 20 eme siècle !

Souvenez vous que plusieurs de ses réalisations figurent au patrimoine mondial de l’UNESCO. Sans être un architecte hors pair d’un point de vue esthétique (les nantais connaissent la cité radieuse de Rezé), il développe dans les années 30 à 50 une théorie de l’architecture moderne fondée principalement sur le bien être et le bonheur des habitants (« La maison est une machine à habiter, mais aussi le temple de la famille. »).

Grand puriste, parfois agitateur dogmatique, ses créations émanent d’une réflexion sur l’urbanisme sur la manière d’habiter, allant jusque s’intéresser au mobilier.
Ce Charles- Edward Jeanneret-Gris (de son vrai nom) collabore avec Thonet, se nourrit également des arts plastiques, rencontrant G. Braque, G. Klimt, P. Picasso ou F. Léger, fondateurs du cubisme.

Alors quel est ce lien avec la société bourguignone TOLIX ?

Ce que l’on sait peut être moins, c’est que le Corbusier s’était aussi interessé aux couleurs des objets.
Dans le cadre de sa polychromie architecturale, qui reste l’un de ses plus grands chefs d’oeuvre, Le Corbusier met au point un « claviers de couleurs » (une palette de 63 nuances) reposant sur le postulat, novateur pour l’époque, selon lequel chacun d’entre nous, selon sa personnalité, »se reconnaît soi-même en reconnaissant ses couleurs »…
La couleur devient cet élément capital qui modifie l’espace, classifie les objets et interagit avec notre sensibilité.
C’est peut être cette spécificité qui prend en considération une réflexion riche sur l’urbanisme moderne qui caractérisent l’oeuvre de cet homme : l’art d’habiter, la forme et les couleurs des objets, la perception des sensibilités et émotions…
Une approche transversale incluant l’architecture, la psychologie sur les valeurs humaines et les Arts.

A la redécouverte de l’oeuvre de Le Corbusier, Tolix présente ainsi les nouvelles nuances issues de cette palette de couleurs, en partenariat sous licence exclusive avec les « Couleurs suisse », société internationale garante de l’héritage de Le Corbusier. Du rouge, du bleu, du gris et du jaune vif, à la finition mate, qui, associées entre elles, réhabilitent une touche rétro-pop et qui sied à merveille au style vintage des non moins célèbres chaises A de Tolix !
A découvrir dès maintenant ici
tolix et le corbusier-_les 4 chaises A

Milan Design Week 2013 et Euroluce


Source d’inspiration, insufflant toujours son dynamisme, le Salon Del Mobile 2013 s’est tenu il y a quelques jours dans la capitale du Design !
A la Fiera Milano les plus grandes enseignes du Design ont exhibé leurs nouvelles collections 2013 lors de cette 52 ème édition (sans oublier le luminaire avec Euroluce). L’équipe OKXO était bien sûr au rendez-vous pour découvrir les nouvelles tandances des designers, son oeil aguerri permettant de dénicher les plus belles perles du Design.
Les scènographies des plus grandes enseignes internationales n’ont pas manqué de surprendre par l’éclectisme des styles et innovations:
The Luxury Gallery Issue, follement baroque, de la galleria Kartell avec, pour chaque designer sa boutique  …   au passage, P. Stark présentait “AUNTS AND UNCLES« , une collection de fauteuils et canapés injectés en une seule pièce, délivrant le meilleur de l’esprit du passé (et Starck de s’exprimer: « la seule façon de construire le futur c’est de ne pas oublier le passé »). Couleurs et sobriété chez Arper, mise en valeur des nouveautés Moooi par de sublimes photographies géantes, l’expo-cloisonnement chez Magis avec la collection Me Too suspendue dans les airs, les coloris rouge-orangé à l’honneur chez Driade, habillant entre autres les Lou Read ou Toys, la présentation du sublime Modesty veiled armchair de Italo Rota, les étonnantes suspensions Aim par Ronan et Erwan Bouroullec chez Flos, sans oublier Foscarini, Artemide, Jielde, etc …un panorama d’avant-garde caractérisant le salon international du luminaire Euroluce.
Déambulant à la Fiera, de stands en showrooms (Aresline, Artemide, Cinna, Kristalia, Lapalma, Porro, Moroso, Moooi, Smarin, Totema, Viteo,Vitra, ….) mais aussi un peu partout dans Milan pour découvrir les nombreux évênements et expos, ce Milano Design Week était, comme toujours, d’une grande richesse.

Je vous invite à découvrir très prochainement les nouvelles collections sur www.okxo.fr

Scénographie Moooi

diesel et moroso- milan 2013    P Urquiole chez stand Moroso milan 2013

kartell milan 2013    kartell milan 2013-_

kartell milan 2013 -taj     arper milan 2013

Milan Design Week


Je ne sais pas pourquoi mais c’est en écoutant Ghinzu (Mother Allegra) que j’ai repensé au Salon Del mobile qui se tient à Milan le week-end prochain. Capitale du Design, Milan se prépare aux festivités de l’esthétisme du mobilier qui envahit nos espaces privés et collectifs. Etant de la partie au Design Week de 2011 dans le cadre de mon travail, j’imagine l’effervescence des éditeurs qui se tiennent sur les starting-blocks pour exposer showrooms et stands, rivalisant d’ingéniosité et d’originalité quant à la scènographie.

A Fierte Milano les plus grandes enseignes du Design exhiberont leur nouvelle collection 2013 lors de la 52 ème édition du salon (sans oublier le luminaire avec Euroluce) avec, toujours, la crème des exposants: Kartell, Flos, Foscarini, Arper, Driade, Aresline, Artemide, Kristalia, Lapalma, Porro, Moroso, Moooi, Smarin, Totema, Viteo, Vitra, ….

Voici quelques uns de mes clichés au salon 2011:

P. Starck en visite chez Kartell

DSC_0014

Chez Foscarini, une scénographie toujours somptueuse:

DSC_0337

Lifestyle Diesel with Moroso:

DSC_0317

L’art qui me parle


Petite question difficile: pourquoi est-on sensible à L’ Art …?

Des couleurs, textures, motifs font écho à mon imaginaire et ma sensibilité. C’est un éventail d’items sensoriels qui viennent sûrement frapper à ma porte. Le courant passe. Ou ne passe pas. Mais toujours s’entrechoquent pour me faire dire si j’y suis sensible ou non. Une émotion se dégage, un feeling, quelque chose me parle. C’est tout bête et pourtant ça procure de belles sensations !

 

ART

idm nantes


Une archi à couper le souffle ! Derrière le palais de justice dessiné par Jean Nouvel, au coeur de l’Ile de Nantes, le Show-Room des plus grandes signatures du Design contemporain montre une archi moderne et subjugante !
« La fille au coeur d’acier » de J. Higelin…

IDM, Nantes