L’alchimie St Lo : blues-rock, électro, hip hop …


Room 415

st lo

Ne cherchez pas. C’est le titre de l’album. Une fusion assez magique d’électro, blues, soul, rock et hip-hop. Donc un langage musical inclassable, un style singulier duquel se dégage une belle profondeur, du groove et même une pointe de mélancolie parfois. Ah oui, j’oubliais leur nom: St Lo

L’autre particularité du groupe tient à sa conception artisanale. En vogue, le crowdfunding à sa place pour tous projets. Celui de St Lo également. Du collaboratif heureux (sérendipité) à l’heure d’un mode de vie individualiste (?). Une aventure artistique née de fonds collectés du public, et ça, ça mérite mes applaudissements ! Merci à Kisskissbankbank.

Depuis 1 an ils remplissent les salles, et celle du Stéréolux de Nantes affichait aussi « complet ».

Alors qui se cachent derrière St Lo ?

« St. Lô est un projet sans frontières, ni spatiales, ni temporelles, ni stylistiques. Les trois musiciens programmateurs bretons modèlent un son sombre, profond, et d’une incommensurable finesse, qui a autant à voir avec le jazz de Nina Simone qu’avec l’abstract hip hop de Buck 65 ou l’électro post-rock d’Ez3kiel. Un écrin complexe mais confortable pour la voix de l’incroyablement charismatique Hanifah Walidah, que l’on connaissait sous le nom de Sha-Key lorsqu’elle officiait au sein des mythiques Brooklyn Funk Essentials. Légendaire. » Arte Live Web – décembre 2012.

Et bien oui, un mixte improbable: des musicos lorientais associés à la performeuse et chanteuse newyorkaise, Mezz Walidah. Plutôt pas mal, non ?!

« Démarrer la journée avec le trio franco-américain St.Lô, c’est comme s’envoyer une dose d’EPO avant l’ascension de l’Alpe-d’Huez. On pète le feu »  Télérama Sortir (Rock en Seine 2013).
Tiens pour toi lulu, ce sera « Reach » extrait de Room 415, puis (2eme vidéo) « hero » pour son punch 🙂 

Borderline – HipHop et contemporain

En passant


Lorsque la danse contemporaine rencontre le hip hop, le ballet devient un croisement, un confluent dans lequel la technique des deux approches se fondent pour dégager une émotion unique. Chorégraphe autodidacte, Sébastien Ramirez présente « Borderline« , une pièce où chaque danseur joue le dépassement de soi, hors du seuil de ses propres limites physiques et mentales et avec un concept bien pensé, celui de défier la loi de la gravitation !

« Quand une société définit clairement ses limites, il y a ceux qui se trouvent à l’intérieur et ceux qui en sont exclus.»

Quelle est la place de chacun de nous dans ce monde ..? Une quête d’identité subtile que la danse interroge par le langage qui lui est propre, à travers l’équilibre, l’apesanteur, la gravité, …

WE ado – Sollilaquist …Hip hop électro


solillaquists

Parceque passer un we avec mes deux ados est un moment d’échange, comme d’ailleurs le reste de la semaine, j’ai eu soudain envie de parler un peu de leur monde musical. Non pas qu’il soit en totale décalage avec le mien mais une petite partie de leur playlist peut effectivement être présente sur la mienne: Rap, HipHop, Electro dub … en effet, je n’y suis pas hermétique. Au contraire, certains titres sonnent d’une jolie « douce heure » dans mes oreilles et me redonnent du tonus.

Il y a quelques mois, j’ai enmené mon fils ainé voir le concert de Sollilaquist Of Sound que je lui ai fait découvrir (au Stéréolux): un groupe de Hip-hop alternatif mêlant des sons électro, Afro et un rap rythmé et enjoué pratiqué par Swamburger auquel s’ajoute les harmonies sublimes des voix de soul Alexandrah (à 1mn57 sur la 1ère vidéo, vers la 2 ème mn dans la seconde vidéo) et Tonya Combs. Un producteur déjanté (DiVinCi) sur scène qui mène le groupe dans une douce folie d’origine californienne avec son synthé ! Un beau partage musical avec mon chouette fils !

sur scène, l’album No More Heroes

Et donc, au Stéréolux à Nantes, avec mon grand gars…