Mystère du moi

En passant


Mystère, arcane de la vie, inexplicable explication du sens … Il y a des jours où les questions fusent. Que d’émotions, que d’évènements à venir, que de passages furtifs en tous genres. Le dernier billet d’Odile D’Arnois m’invite à considérer une multitude de questions, à m’interroger … sur moi, moi et les autres, moi dans ce monde ou la conscience du moi.

Se défaire de soi pour mieux se connaître

Extrait d’Exeat, O.d’Harnois

Car qui sommes nous dans le fond ? Le Cogito Ergo Sum de Descartes peut s’enrichir et se prolonger dans la connaissance intrinsèque de notre être. Se défaire de soi, en partant du principe que l’on ne se connaît pas, ou mal puisque notre propre pensée est certainement biaisée par des représentations inadéquates et trompeuses.

« Mais moi, qui suis-je, maintenant que je suppose qu’il y a un certain génie qui est extrêmement puissant, et, si j’ose le dire, malicieux et rusé, qui emploie toutes ses forces et toute son industrie à me tromper?  » (Descartes, Les méditations métaphysiques).

Comment sont motivées nos actions, pourquoi agissons-nous comme nous le faisons, quelle représentation avons-nous de nous- même, comment  connaître son être propre dans le fond ? Qui gouverne notre âme, nos pensées ..? Nous savons notre existence dans sa réalité mais que savons nous de nous-même et de notre conscience ?

En voilà des questions ! S’éprouver soi-même, oui, mais comment ..?

oeil paimpol- ninie FB

Publicités