rêvez, créez !

En passant


Un nouveau concept, celui de vous laisser parler sur ce qui suit: une photo, une citation. Tout est permis, laissez vous aller      …….. créez, vivez vos rêves !

Quant à moi, au-delà de cette phrase qui mène à la réflexion, j’aime beaucoup le flou et cet effet vaporeux, la volupté et la sensualité que dégage cette photo.

Infusez la lumière ! (pour reprendre les termes d’Odile D’Arnois – billet « Le spectre de la liberté« ).

Etre conscient de ses rêves, laisser sa créativité s’exprimer, se sentir entier, en phase avec soi-même, atteindre la plénitude par cette nécessité de l’âme.

etre cst de ses rêves et donner raison à la créativité

Publicités

Gouttes de pluie …

En passant


Goûte ces gouttes de pluie…

Encore un dimanche pluvieux, déraisonnable par la lassitude de cette morosité ambiante que le ciel semble vouloir pérenniser. Bref, pour en trouver quelques points positifs, peut être faut-il se pencher du côté de l’art …photographique. Merci à toi Voilalété (et j’espère bien que l’été pointera ses doux rayons prochainement) pour cette découverte de photos magnifiques réalisées avec une caméra numérique spéciale, juste après la pluie.

Voyez ce que ça donne ! Comme quoi, dans chaque chose qui nous déplaît, on peut toujours y trouver du beau. Et sur une musique sensuelle et féminine comme celle de Sia, c’est encore plus beau !

gouttes de pluie1 gouttes de pluie2 gouttes de pluie3 http://youtu.be/HtTHsBlhdxo

D’ici ou de nulle part


Cette photo, empruntée à la compagnie Arts Circuit (chorégraphe avec qui je prends mes cours de danse) illustre parfaitement mes états d’âme en cet instant T. Chacun y verra une atmosphère particulière ou ressentira une sensation ou émotion qui lui est propre au moment même où il regarde cette photographie.

je peux la nommer « d’ici ou de nulle part … », « la profondeur du désarroi » (ce tabouret perdu au beau milieu des flots…), le spleen de l’âme déchu », « désillusion et abandon », …

je garderai « d’ici ou de nulle part », vaguant dans le flux, le mouvement clapotant de l’eau et se laissant porter par le courant. S’arrêtera t’il, bloqué contre un obstacle ou poursuivra t’il inexorablement sa trajectoire  …? Ou n’est il pas simplement perdu sur le bord de ce rivage …?

au milieu de nulle part

En écoutant Tara King th (A Sigh of Relief)

Vue ambivalente d’un dimanche matin …


La vie est comme un arc en ciel: il faut de la pluie et du soleil pour en voir les couleurs !

C’était un dimanche matin de Mars, à l’aube naissante; il fallait bien immortaliser cet instant éphémère !

vertou dimanche 10 mars 2013- bis

Un dimanche matin …

L’art qui me parle


Petite question difficile: pourquoi est-on sensible à L’ Art …?

Des couleurs, textures, motifs font écho à mon imaginaire et ma sensibilité. C’est un éventail d’items sensoriels qui viennent sûrement frapper à ma porte. Le courant passe. Ou ne passe pas. Mais toujours s’entrechoquent pour me faire dire si j’y suis sensible ou non. Une émotion se dégage, un feeling, quelque chose me parle. C’est tout bête et pourtant ça procure de belles sensations !

 

ART

L’ oeil de Paimpol

Image


Paimpol, Juillet 2012

mer pour clem - Copie

Dans l’espace entre les branches j’y voyais un regard sur l’océan. J’y ai donc ajouté un oeil …